GRIPON LIONEL
Accueil - home
 


 


Rechercher du texte

 

 

Téléchargement Pinceau d'or Les liens Newsletter Rechercher Contact Home

 

Les thèmes du moment


  Retrouvez-nous sur
Facebook     Twitter      Instagram

              

 

 
21 – Scène de rue

 

En vignette
ci-dessus :


Une autre Image
de cette catégorie
(tirage aléatoire)

 

21 – Scène de rue

Menu Principal / Europe / Bruxelles n°1 / 22 – Les rêves de Nic

22 – Les rêves de Nic

22 – Les rêves de Nic

Autres photos de cette fresque :
22 – Les rêves de Nic

22 – Les rêves de Nic

22 – Les rêves de Nic

22 – Les rêves de Nic

22 – Les rêves de Nic

22 – Les rêves de Nic

22 – Les rêves de Nic

22 – Les rêves de Nic

Image précédente:

Image suivante:
Fresque précédente:
 
Fresque suivante:
 Nom : 22 – Les rêves de Nic
 Description: Pour en savoir plus sur les rêve de Nic vous pouvez télécharger le fichier PDF Ci-joint : Rêves de Nic

Hermann HUPPEN alias HERMANN

Hermann Huppen passe son enfance à Bevercé dans les Ardennes. Il quitte ce village à l'âge de 12 ans pour s'établir avec sa mère à Bruxelles.

Après une année passée à l'Athénée St Gilles, il se retrouve dans une école professionnelle des métiers du bois. Il termine le cycle des trois ans puis exerce durant quinze jours l'ébénisterie avant de travailler chez un architecte. Parallèlement, il suit les cours du soir de dessin en architecture et en décoration à l'Académie des Beaux-Arts de St Gilles.

La BD l'attire mais le directeur de cette école lui conseille plutôt d'apprendre "un vrai métier".

Attirés par le mythe de l'Amérique, les Huppen s'en furent au Canada, en 1957 - Hermann avait alors 17 ans - pour y découvrir... qu'ils ne seraient jamais américains ! Ils y restèrent cependant trois années au cours desquelles Hermann se spécialisera en architecture, en ébénisterie et en aménagement de restaurants.

Mais la nostalgie de l'Europe le tenaille, le désir de revenir sur un sol tout couturé d'histoire et marqué par son passé le ramenèrent en Belgique en 1960 où il continua à exercer les métiers appris au Canada.

Il fait bientôt la connaissance de Philippe Vandooren (son beau-frère et rédacteur en chef de Spirou), qui lui suggère, en voyant ses croquis, de faire de la BD.

Hermann travaille dès lors à mi-temps chez un architecte et dessine l'après-midi.

En 1965, il réalise, d'après un scénario d'Octave Joly, une histoire d'Oncle Paul intitulée Maryse Bastier, livreuse d'avions.

Il poursuit en dessinant un court récit pour les scouts de Belgique, "Histoire en ...able".

Greg le remarque et l'invite à rejoindre son studio.

Hermann présente une carrière bien remplie. Mais ce dernier, qui déclare dessiner avec "ses tripes", ne s'en contente pas. Il cherche inlassablement de nouvelles voies, des techniques plus sophistiquées, afin de pouvoir s'exprimer d'une manière plus profonde et plus vraie...

Localisation : Rue des Fabriques – Bruxelles (Belgique)
Auteur de la BD : Hermann
Intérêt : 3/5
Réalisation de la fresque: G. Oreopoulos et D. Vandegeerde, de la société "Art Mural".
Cliquez ici pour aller sur leur site

Date : Octobre 1999
Surface : 35m²

Pour en savoir plus par Email : email : tourism@brusselsinternational.be

Pour Aller sur le site de l’auteur (Hermann) : cliquez ici pour aller sur son site
 Date:
27.01.2006 23:31
Image vue :
1110 fois

Moyenne des votes :

0.00 (0 Votes:)

Image précédente: (Previous) ......................                                                    Image suivante: (Next)

 

Bordure partagée inférieure

 
www.trompe-l-oeil.info

Portrait francophone
de l'art mural
 avec 
11 000 réalisations
du monde entier.

Suivre l'actualité du site sur

Counter

   
Télécharger les e-book de ce site
UNE
EXCLUSIVITE  >>LIRE
Ce site décerne une fois par an son  
  
>>Pinceau d'or et Golden Street-Art
Vous cherchez un artiste pour une réalisation,
nous pouvons vous aider : 
>>DEVIS
 

Voir les 70 000 photos...   | Trompe l'oeil | Fresques murales  | Street-Art Disparues  | Murs d'enfants | Avant-Après |