GRIPON LIONEL
Accueil - home
 


 


Rechercher du texte

 

 

Téléchargement Pinceau d'or Les liens Newsletter Rechercher Contact Home

 

Les thèmes du moment


  Retrouvez-nous sur
Facebook     Twitter      Instagram

              

 

 
Ladirat

 

En vignette
ci-dessus :


Une autre Image
de cette catégorie
(tirage aléatoire)

 

Puiseaux

Menu Principal / En Bref / En Bref / Puteaux

Puteaux

Puteaux

Autres photos de cette fresque :
Puteaux

Puteaux

Puteaux

Puteaux

Puteaux

Puteaux

Puteaux

Puteaux

Puteaux

Puteaux

Image précédente:

Image suivante:
Fresque précédente:
 
Fresque suivante:
 Nom : Puteaux
 Description: Santos Dumont

L’homme pourra traverser les airs comme un oiseau et tel un grand aigle il survolera les pics les plus élevés « Santos Dumont »

C'est une journée mémorable que celle du 13 novembre 1906. Sur la pelouse de Bagatelle, à Longchamp, l'aéronaute célèbre, M. Santos-Dumont a, le premier des humains, « volé » dans les airs. Sur l'immense et magnifique pelouse, deux énormes « oiseaux », les aéroplanes, l'un appartenant à M. Santos-Dumont, l'autre à M. Blériot, étendent leurs ailes de toile blanche. Tous deux vont tenter de résoudre le grand problème. Il y a là, autour des appareils, une foule des amateurs du « plus léger » ou du « plus lourd » que l'air, du ballon qui flotte, gonflé d'hydrogène, ou de l'aéroplane qui vole, ou qui doit voler, de ses propres moyens : M. le marquis de DION, M. Archdeacon, M. Surcouf, M. Louis Renault, M. Besançon, et tant d'autres. La foule est curieuse du résultat. Derrière le rideau des arbres, on entend ronfler les automobiles et chanter les sirènes.
Il est dix heures. Santos-Dumont se prépare à faire une première expérience. L'aéroplane qu'il va diriger, et auquel il a donné le nom significatif d'« Oiseau de Proie », est bien un oiseau. Tout à l'heure, quand il va s'élever et « voler », on ne pourra s'empêcher de songer à quelque gigantesque ibis au long cou ou à quelqu'un de ces grands hérons blancs qui filent, le cou tendu et les ailes grand ouvertes, au-dessus des marais.
Examinons « l'Oiseau de Proie » de M. Santos-Dumont. Il comprend trois parties distinctes : une armature longitudinale, qui équivaut au cou de l'oiseau; deux ailes accrochées à l'extrémité de l'armature, formées chacune d'un cerf-volant à trois compartiments, du système bien connu dit « système Hargrave »; et, enfin, un gouvernail, sorte de boite cubique, coiffant l'extrémité avant de l'armature, et qui peut être pris pour la tête de l'énorme volatile. Entre les deux ailes, le moteur et la nacelle; en arrière une hélice actionnée par le moteur, et qui représente, dans le corps de cet oiseau au long col, la queue, aux plumes gigantesques, toujours en mouvement pour fendre l'air.

Localisation : Rue Rouget de Lisle, Puteaux (Dept 92 – France)
Intérêt : 1/5
 Date:
23.04.2006 19:12
Image vue :
935 fois

Moyenne des votes :

0.00 (0 Votes:)

Image précédente: (Previous) ......................                                                    Image suivante: (Next)

 

Bordure partagée inférieure

 
www.trompe-l-oeil.info

Portrait francophone
de l'art mural
 avec 
11 000 réalisations
du monde entier.

Suivre l'actualité du site sur

Counter

   
Télécharger les e-book de ce site
UNE
EXCLUSIVITE  >>LIRE
Ce site décerne une fois par an son  
  
>>Pinceau d'or et Golden Street-Art
Vous cherchez un artiste pour une réalisation,
nous pouvons vous aider : 
>>DEVIS
 

Voir les 70 000 photos...   | Trompe l'oeil | Fresques murales  | Street-Art Disparues  | Murs d'enfants | Avant-Après |