trompe-l-oeil.info
 
Graffitis
Accueil - Home
 


 
Recherche avancee   Top images


    Rechercher du texte

 

Bord gauche

 

 

   Les thèmes du moment :
 

Retrouvez-nous sur
Facebook     Twitter      Instagram

              

    Le portail mondial
     de l'art mural

 

 

 

 

Image aleatoire

Talence
Talence
Commentaires: 0
Webmaster9249

 

 

Menu Principal / Alicante / Miguel Hernàndez  

Image precedente:
Les visages-2 (Previous)  
 Image suivante:
Miguel Hernàndez (Next)

Miguel Hernàndez

 

Autres photos de cette fresque :

Miguel Hernàndez
Miguel Hernàndez
Alicante
Miguel Hernàndez
Miguel Hernàndez
Alicante
Miguel Hernàndez
Miguel Hernàndez
Alicante
Miguel Hernàndez
Miguel Hernàndez
Alicante
Miguel Hernàndez
Miguel Hernàndez
Alicante

Image precedente:
Les visages-2 (Previous)  
 Image suivante:
Miguel Hernàndez (Next)
 
Fresque précédente:
 
Fresque suivante:

 

 
Miguel Hernàndez
 

Description:

Cette très longue fresque peinte sur le mur sur lequel se trouve un jardin est en l’honneur de Miguel Hernández Gilabert (30 octobre 1910 à Orihuela, province d'Alicante – 28 mars 1942 à Alicante) qui était l'un des plus grands poètes et dramaturges espagnols du XXe siècle.
Témoin de l'atroce il transcrit dans ses recueils « Viento del pueblo » (1937) et « El hombre acecha » (1938), la déshumanisation des hommes. Après le triomphe du fascisme de Franco, il tente de s'enfuir au Portugal, alors que ses amis lui proposent de se réfugier à l'ambassade du Chili, mais la Garde Civile l'arrête et le torture.
Dans sa prison de Madrid, à Torrijos, il continue à écrire de la poésie, souvent sur du papier-toilette ou des morceaux épars de papier. Ses amis (Neruda surtout),intercèdent pour le sauver et le faire s'enfuir. Mais lui, fier et orgueilleux de la bonté et de la dignité des pauvres, n'a de cesse que de vouloir revenir dans sa ville natale Orihuela, où sa famille est restée. Neruda s'occupe de sa famille. Mais il ne peut que tenter de prendre de vitesse la condamnation à mort qui plane sur la tête de Miguel Hernández en juillet 1940. Il réussit à faire commuer la peine de Miguel en trente années de prison.
Il sera aussi de nouveau emprisonné dans la prison d'Alicante, où avec pour seule compagne sa tuberculose, il passera trois ans.
Dans cet isolement total il écrit « Cancionero y romancero de ausencias ». Si forte est la censure que ce recueil ne sera publié qu'en 1958.
Miguel Hernández meurt le 28 mars 1942 à cinq heures et demie du matin, portant en lui du fond de ses ténèbres des messages d'espoir.
Dans son cachot les fièvres l'ont emporté loin des murs des hommes.
Sur les murs de l'hôpital il aura écrit ces ultimes graffitis :
Adieu, frères, camarades, amis : laissez-moi prendre mon congé du soleil et des champs. (clichés du 23/07/2010)
Localisation : Calle De Wenceslao Fernández Flórez, Alicante (Espagne - Spain)
Localiser la fresque sur une carte : Cliquez ici.
Intérêt : 5/5
Date de réalisation : 2010
Surface : 300 m²
Réalisation : Murart

Vous pouvez aussi rechercher les autres fresques de
L’Europe
sur une carte.


Votre avis nous intéresse, vous pouvez donner une note à ce site .

Mots-cles:

Alicante, Spain, Espagne, Murart
Date: 22.08.2010 21:27
Image vue : 1698 fois
Moyenne des votes : 5.00 (2 Votes:)


Image precedente:
Les visages-2 (Previous)  
Image suivante:
Miguel Hernàndez (Next)
Il n'y a pas de commentaire pour cette image.
       

Bordure partagée inférieure

 

 

La base mondiale de l'art mural
 avec des réalisations
du monde entier.
 

Suivre l'actualité du site sur

 

   
Télécharger les e-book de ce site
UNE
EXCLUSIVITE  >>LIRE
Ce site décerne une fois par an son  
  
>>Pinceau d'or et Golden Street-Art
Vous cherchez un artiste pour une réalisation,
nous pouvons vous aider : 
>>DEVIS
 

| Trompe l'oeil | Fresques murales |  Fresques Europe | Street-Art Disparues  | Murs d'enfants | Avant-Après |

  Lionel Gripon et Alain Sangouard - Déc 2003
Les images apparaissant sur ce site sont la propriété de leurs créateurs et ayant droits, de ce fait elles sont protégées.

Counter