trompe-l-oeil.info
 
Fresques murales
Accueil - Home
 


 
Recherche avancee   Top images


    Rechercher du texte

 

Bord gauche

 

 

   Les thèmes du moment :
 

Retrouvez-nous sur
Facebook     Twitter      Instagram

              

    Le portail mondial
     de l'art mural

 

 

 

 

Image aleatoire

Mur Ménilmontant-02
Mur Ménilmontant-02

Invite

 

 

Menu Principal / Charleville-Mézières / Ma bohème  

Image precedente:
Les ponts (Previous)  
 Image suivante:
Ma bohème (Next)

Ma bohème

 

Autres photos de cette fresque :

Ma bohème
Ma bohème
Charleville-Mézières
Ma bohème
Ma bohème
Charleville-Mézières
Ma bohème
Ma bohème
Charleville-Mézières
Ma bohème
Ma bohème
Charleville-Mézières
Ma bohème
Ma bohème
Charleville-Mézières

Image precedente:
Les ponts (Previous)  
 Image suivante:
Ma bohème (Next)
 
Fresque précédente:
 
Fresque suivante:

 

 
Ma bohème
 

Description:

Cette fresque a été réalisée à l’initiative de la municipalité de Charleville-Mézières pour créer le parcours du poète « Arthur Rimbaud » (né le 20 octobre 1854 à Charleville et mort le 10 novembre 1891 à Marseille) dans sa ville natale.

Antoine Maquet alias Smak3 est né en 1983 à Charleville-Mézières, Il a été bercé dans divers milieux artistiques durant sa jeunesse et a toujours aimé dessiner. Il est membre du collectif Moulin Crew et travaille en binôme avec Dizat pour Creative Color à Charleville-Mézières. Inscrit dans le mouvement des peintres réalistes, il enrichit ses œuvres d’une dimension graphique. Les productions de SMAK3 font appel à des techniques diverses : on y retrouve un mélange de peintures traditionnelles comme l’huile ou l’acrylique et des techniques plus contemporaines comme l’aérosol.

On peut y voir Arthur Rimbaud allongé dans l’herbe, ce qui permet de laisser place à l’imaginaire tiré du poème « Ma bohème » de 1870.
Il a écrit ce poème à l’âge d’à peine 16 ans. Ce sonnet fait partie de la liasse appelée Cahiers de Douai, ensemble d’une vingtaine de poèmes confiés à Paul Demeny, poète et éditeur parisien, à l’automne 1870 dans le but d’une publication.

La moitié du poème a été écrit sur le mur.

Je m’en allais, les poings dans mes poches crevées ;
Mon paletot aussi devenait idéal ;
J’allais sous le ciel, Muse ! et j’étais ton féal ;
Oh ! là ! là ! que d’amours splendides j’ai rêvées !

Mon unique culotte avait un large trou.
– Petit-Poucet rêveur, j’égrenais dans ma course
Des rimes. Mon auberge était à la Grande-Ourse.
– Mes étoiles au ciel avaient un doux frou-frou

Et je les écoutais, assis au bord des routes,
Ces bons soirs de septembre où je sentais des gouttes
De rosée à mon front, comme un vin de vigueur ;

Où, rimant au milieu des ombres fantastiques,
Comme des lyres, je tirais les élastiques
De mes souliers blessés, un pied près de mon coeur !

(clichés Mai 2021)

Localisation : 13 rue de Gonzague, Charleville-Mézières (Dépt 08 – Ardennes)
Localiser la fresque sur une carte : Cliquez ici.
Intérêt : 4/5
Date de réalisation : Juillet 2018
Réalisation : Smak3
Voir toutes les réalisations de Smak3 en ligne sur ce site.

Vous pouvez aussi rechercher des fresques sur la carte de : FRANCE.



Votre avis nous intéresse, vous pouvez donner une note à ce site .


Mots-cles:

Charleville-Mézières, Ardennes, Smak3
Date: 28.05.2021 17:54
Image vue : 144 fois
Moyenne des votes : 0.00 (0 Votes:)

 


Image precedente:
Les ponts (Previous)  
Image suivante:
Ma bohème (Next)
Il n'y a pas de commentaire pour cette image.
       

Bordure partagée inférieure

 

 

La base mondiale de l'art mural
 avec des réalisations
du monde entier.
 

Suivre l'actualité du site sur

 

   
Télécharger les e-book de ce site
UNE
EXCLUSIVITE  >>LIRE
Ce site décerne une fois par an son  
  
>>Pinceau d'or et Golden Street-Art
Vous cherchez un artiste pour une réalisation,
nous pouvons vous aider : 
>>DEVIS
 

| Trompe l'oeil | Fresques murales |  Fresques Europe | Street-Art Disparues  | Murs d'enfants | Avant-Après |

  Lionel Gripon et Alain Sangouard - Déc 2003
Les images apparaissant sur ce site sont la propriété de leurs créateurs et ayant droits, de ce fait elles sont protégées.

Counter