trompe-l-oeil.info
 
Graffitis
Accueil - Home
 


 
Recherche avancee   Top images


    Rechercher du texte

 

Bord gauche

 

 

   Les thèmes du moment :
 

Retrouvez-nous sur
Facebook     Twitter      Instagram

              

    Le portail mondial
     de l'art mural

 

 

 

 

Image aleatoire

Mudaison
Mudaison
Commentaires: 0
Webmaster9249

 

 

Menu Principal / Aubervilliers / Octobre 1961  

Image precedente:
Les lettres (Previous)  
 Image suivante:
Octobre 1961 (Next)

Octobre 1961

 

Autres photos de cette fresque :

Octobre 1961
Octobre 1961
Aubervilliers
Octobre 1961
Octobre 1961
Aubervilliers
Octobre 1961
Octobre 1961
Aubervilliers
Octobre 1961
Octobre 1961
Aubervilliers
Octobre 1961
Octobre 1961
Aubervilliers

Image precedente:
Les lettres (Previous)  
 Image suivante:
Octobre 1961 (Next)
 
Fresque précédente:
 
Fresque suivante:

 

 
Octobre 1961
 

Description:

La Seine-Saint-Denis et le Nord-Est parisien sont des territoires connus comme terre de création surtout en art urbain. De nombreux artistes de renommée internationale agrémentent les murs de Plaine Commune avec leurs œuvres de street-art. De ce constat est venue l’idée de créer la "Street-Art Avenue" de la Porte de la Villette au Stade de France, le long du canal Saint-Denis reliant les communes d’Aubervilliers et de Saint-Denis.

Cette fresque a été peinte dans le cadre de la deuxième édition du festival « Street-art Avenue »
.

Joachim Romain a l’habitude d’associer peinture et éléments collés afin de donner du relief à ses réalisations.

Cette fresque fait 35 mètres de long. Une fresque historique pour rappeler le massacre du 17 octobre 1961. Il s’agit de la répression meurtrière, par la police française, d'une manifestation d'Algériens organisée à Paris par la fédération de France du FLN.

Préparée en secret, la manifestation est un boycott du couvre-feu nouvellement appliqué aux seuls Nord-Africains. Alors que les attentats du Front de libération nationale (FLN) frappent les forces de l'ordre depuis plusieurs mois, l'initiative, non déclarée aux autorités, se veut cependant pacifique. Le FLN, qui y voit un moyen d'affirmer sa représentativité, y appelle tous les Algériens, hommes, femmes et enfants, et leur interdit le port d'armes. Les défilés nocturnes sur les grandes artères de la capitale donnent lieu à des affrontements au cours desquels des policiers font feu. La brutalité de la répression, qui se poursuit au-delà de la nuit du 17 dans l'enceinte des centres d'internement, fait plusieurs centaines de blessés et un nombre de morts qui reste discuté, de plusieurs dizaines selon les estimations les moins élevées (Source Wikipédia) (clichés Mars 2019).

Localisation : Quai Jean-Marie Tjibaou, Aubervilliers (Dépt 93 – Seine Saint Denis)
Localiser la fresque sur une carte : Cliquez ici.
Intérêt : 4/5
Date de réalisation : Oct 2018
Réalisation : Joachim Romain
Voir toutes les réalisations de Joachim Romain en ligne sur ce site.

Vous pouvez aussi rechercher les fresques de la région Parisienne sur une carte.

Vous pouvez aussi rechercher des fresques sur la carte de :
FRANCE
.



Votre avis nous intéresse, vous pouvez donner une note à ce site .

Mots-cles:

Aubervilliers, Seine-Saint-Denis, Joachim-Romain
Date: 26.05.2020 18:53
Image vue : 177 fois
Moyenne des votes : 2.00 (1 Votes:)


Image precedente:
Les lettres (Previous)  
Image suivante:
Octobre 1961 (Next)
Il n'y a pas de commentaire pour cette image.
       

Bordure partagée inférieure

 

 

La base mondiale de l'art mural
 avec des réalisations
du monde entier.
 

Suivre l'actualité du site sur

 

   
Télécharger les e-book de ce site
UNE
EXCLUSIVITE  >>LIRE
Ce site décerne une fois par an son  
  
>>Pinceau d'or et Golden Street-Art
Vous cherchez un artiste pour une réalisation,
nous pouvons vous aider : 
>>DEVIS
 

| Trompe l'oeil | Fresques murales |  Fresques Europe | Street-Art Disparues  | Murs d'enfants | Avant-Après |

  Lionel Gripon et Alain Sangouard - Déc 2003
Les images apparaissant sur ce site sont la propriété de leurs créateurs et ayant droits, de ce fait elles sont protégées.

Counter