Trompe l'oeil urbains
Accueil - Home
 


 


Rechercher du texte

 

 

Téléchargement Pinceau d'or Les liens Newsletter Rechercher Contact Home

 

Les thèmes du moment

  Retrouvez-nous sur
Facebook     Twitter      Instagram

              

 

 
Brignoles

 

En vignette
ci-dessus :


Une autre Image
de cette catégorie
(tirage aléatoire)

Top images

Menu Principal / Brignoles / Brignoles
Brignoles

Autres photos de cette fresque :
Brignoles

Brignoles

Brignoles

Brignoles

Brignoles

Brignoles

Brignoles

Brignoles

Brignoles

Brignoles

Image suivante:
(Next picture)
 Nom : Brignoles
 Description: Un mur qui parle le provençal

Il s’agit d’une réalisation, qui se trouve sur le mur Mireille qui jouxte la gare routière, en commémoration du 150ème anniversaire de la création du FELIBRIGE (association de poètes provençaux) en 1854 et du 100ème anniversaire de l’attribution du prix Nobel de littérature à Frédéric MISTRAL.
C’est pourquoi se trouve un livre géant sur la gauche de la fresque.

Cette fresque est née de l’imagination fertile de Paul Martin qui dirige «L’Escolo de Carami » (’école du parler provençal de la ville)
Cette réalisation a nécessité 1300 heures à son auteur, Y Coeurdeuil pour l’exécution.

Au Travers d’une énorme arche, on distingue un paysage Varois, le village de Brignoles à flanc de montagne. Au premier plan un groupe folklorique effectue une danse sur la place du village.

FELIBRIGE : association des félibres, œuvre des nouveaux troubadours, renaissance provençale

FELIBRE : poète provençal de la seconde moitié du 19e siècle, littérateur de langue d'Oc, membre du Félibrige.
Le mot felibre fut adopté en ce sens, à partir de l'année 1854, par les promoteurs de la renaissance linguistique et littéraire du Midi. Le 21 mai 1854, sept jeunes poètes, MM. Théodore Aubanel, Jean Brunet, Anselme Mathieu, Frédéric Mistral, Joseph Roumanille, Alphonse Tavan et Paul Giéra, amphytrion, se réunirent au castel de Fontségugne, près Châteauneuf-de-Gadagne (Vaucluse), pour concerter dans un banquet d'amis la restauration de la littérature provençale. Au dessert on posa les bases de cette palingénésie et on chercha un nom pour en désigner les adeptes. On le trouva dans une poésie légendaire que M. Mistral avait recueillie à Maillane, poésie qui se récite encore en guise de prière dans certaines familles du peuple. C'est un récitatif rimé dans lequel la Vierge Marie raconte ses sept douleurs à son fils dans une vision de saint Anselme. Voici le passage qui contient le mot felibre :


La quatriemo doulour qu'ai souferto pèr vous,
O moun fiéu tant precious,
Es quand vous perdeguère,
Que de tres jour, tres niue, iéu noun vous retrouvère,
Que dins lou tèmple erias
Que vous disputavias
Emé li tiroun de la lèi,
Emé li sét felibre de la lèi.



Localisation : Rue du Docteur Barbaroux, Brignoles dans le Var (dépt 83 – Var)
Intérêt : 4/5
Réalisation : Y Coeurdeuif
Date : 2004
 Date:
18.11.2006 21:52
Image vue :
2697 fois

Moyenne des votes :

5.00 (3 Votes:)

......................                                                    Image suivante: (Next)

 

Bordure partagée inférieure

 

La plus grande base
mondiale de l'art mural
 avec 
9 000 réalisations
du monde entier.

Suivre l'actualité du site sur

Counter

   
Télécharger les e-book de ce site
UNE
EXCLUSIVITE  >>LIRE
Ce site décerne une fois par an son  
 
>>Pinceau d'or et Golden Street-Art
Vous cherchez un artiste pour une réalisation,
nous pouvons vous aider : 
>>DEVIS
 

Voir les 60 000 photos...   | Trompe l'oeil | Fresques murales  | Street-Art Disparues  | Murs d'enfants | Avant-Après |